Visites :  
Suivez-nous :   

Partenaires



Bonnes vacances

Actualités

15-07-2017

Bonnes vacances

 


15-07-2017

Flash N°89 en ligne

Le Flash N°89 est en ligne à la rubrique « Flash », il sera envoyé à tous les IA-IPR sous format "papier" à la fin du mois d'août. Bonne lecture …

Editorial

Depuis son entrée en fonction, le gouvernement reconnaît la valeur des agents publics et annonce « en même temps », des mesures d’économies budgétaires. Lors du CCFP (Conseil Commun de la Fonction Publique) du 10 juillet, le ministre de l’action et des comptes publics a confirmé le gel du point d’indice, le retour du jour de carence, la suppression de 120 000 postes. De surcroît, Gérard Darmanin envisage une perspective qui porterait un nouveau coup : le report du calendrier de montée en charge du PPCR enseignants. Si elle se confirmait, ce serait contraire aux engagements de l’État. L’UNSA défendra l’application complète des nouvelles grilles de rémunération dans les termes déjà négociés et le calendrier initial.

Concernant la future hausse de la CSG, les organisations syndicales sont invitées à en discuter à la veille du rendez-vous salarial de l’automne 2017. Les ‘états généraux des services publics’, ont été annoncés pour ce même automne. L’UNSA veillera à ce que tous les agents puissent s’exprimer librement, faire des propositions d’amélioration de leurs services, qu’ils soient enseignants, personnels administratifs et de gestion, membres des corps de direction et d’inspection, personnels de santé, services sociaux, services de vie scolaire.

Jean-Michel Blanquer aime les symboles : son projet d’arrêté du 19 mai 2017 sur l’organisation des enseignements au collège, visait à effacer l’arrêté du 19 mai 2015 pris par Najat Vallaud Belkacem. La disparition totale des thèmes des EPI était programmée…grand froid. Mais le 8 juin, lors du CSE, dans un souci de dialogue social, un amendement rétablit l’obligation de tenir AP et EPI.

Le passage par l’excellence et la bienveillance cherchant à ce que tous les élèves soient aidés à trouver l’expression d’un talent et du bonheur dans l’école, est louable et sympathique. Mais pour autant, stigmatiser l’obésité des textes et le jargon ignore la nécessité d’un pilotage par des circulaires définissant un cadre pour que les acteurs de terrain puissent évoluer en confiance et sérénité.

Le Ministre a pu dire que pouvoir faire, c’est donner plus de liberté et de responsabilité aux enseignants. « L’inspecteur m’a aidé à innover, à comprendre ce qui fonctionne bien, il m’a redonné confiance tout en m’indiquant ce qui ne va pas. » Cette affirmation ministérielle faite lors d’une intervention le 1 er juin, ne peut que nous satisfaire. Si le souhait d’abroger le terme ‘inspecteur’ s’accompagne d’une évolution sémantique positive, pourquoi pas ? Faudrait-il lui préférer le vocable ‘cadre en charge de la réussite des élèves’ ?

Il conviendra que les décisions du ministre et ses actes soient à la hauteur de nos attentes.

Roger Keime Ivry le 15 juillet 2017


13-07-2017

CAPN 13 juillet - mouvement des IA-IPR

En ligne sur le site à la rubrique "Mouvement" :

Merci à nos commissaires paritaires pour leur efficacité et leur dévouement.


autres documents...